Ne serait-ce qu’une seconde

« Je crois que c’est l’insouciance qui me manque le plus »

Voici la phrase qui est à la base du projet : Ne serait-ce qu’une seconde

UneSeconde00

A l’initiative de la Fondation mimi et en collaboration avec l’agence Leo Burnett France, 20 personnes atteintes du cancer ont participé à une expérience relooking inédite. La fondation Mimi et l’agence Leo Burnett France  ont souhaité « révéler l’importance des sourires et des moments de légèreté si importants quand on affronte la maladie ».

Ce projet s’est déroulé en deux étapes.

En juin, la première étape consistait à métamorphoser les participants et une foi la métamorphose opérée, ces derniers se sont découverts dans un miroir. Derrière celui-ci, le photographe Vincent Dixon avait pour mission d’immortaliser la seconde où ils ont ouvert les yeux! Ces clichés ont donc permis de capter ne serait-ce qu’une second d’insouciance. Quant au réalisateur Coban Beutelstetter, sa mission était de filmer chaque instant de cette expérience.

La deuxième étape du projet consistait à organiser une expo photo le 7 novembre 2013 à destination des familles des patients. L’idée était de leur révéler au même moment les clichés réalisés par Vincent dixon. En quelque secondes les sourires se sont propagés. 

cancer02 cancer01

« Ne serait-ce qu’une seconde » sur les Réseaux Sociaux c’est :

  • De nombreux tweets
  • Des partages sur Facebook : par ici
  • De nombreux articles

Le livre

uneseconde

« Ne serait-ce qu’une seconde » existe en livre et est disponible sur commande seconde@mimi-foundation.org. Ce livre renferme les 20 merveilleux clichés. On y découvre des personnes souriantes, profitant de leur seconde d’insouciance. Prenez le temps de le regarder, vous allez voir, la magie opère et vous allez à votre tour sourire ! 

La fondation Mimi, kesako ?

La Fondation Mimi est une fondation privée Belge qui existe depuis quasi 10ans. Elle s’appuie sur un Conseil d’Administration sensibilisé à la problématique du cancer et, en particulier, à ses répercussions sur le malade. Les Administrateurs sont convaincus de la nécessité d’offrir aide et réconfort à toutes les personnes qui doivent affronter cette terrible maladie, prioritairement à ceux ne disposant pas des moyens financiers nécessaires pour combattre la maladie avec sérénité. Pour que chacun puisse vivre mieux le cancer.

 Sa mission : améliorer la qualité de vie des patients atteints d’un cancer.

La fondation Mimi, c’est iciNe serait-ce qu’une seconde, c’est par là.

Coralie

Une réflexion sur “Ne serait-ce qu’une seconde

  1. Pingback: « L’appel » de sidaction |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s